Bords d'apathie - Un illustré par T Newfields

Les Frontières de l'Apathie:

Réflexions sur l'indifférence et l'humanité


Face à quelques vieux bidons abandonnés,
il est facile de les apporter à un centre de recyclage.

Cependant, confrontés à de grosses quantités de déchets,
la plupart des gens haussent les épaules et pensent :
« Le problème est trop grand. »

De petits tas de déchets nécessitent peu d'efforts à ramasser.
Mais quand l'horizon est rempli de détritus,
la plupart d'entre nous se demandent :
« N'y a-t-il pas quelqu'un d'autre pour nettoyer ? »

Face à quelques personnes dans le besoin,
la charité vient plutôt facilement.
Mais, être confronté à la grande pauvreté
crée la tentation de l'indifférence
et d'ignorer la souffrance.

Bien que beaucoup de problèmes mondiaux
semblent trop grands à affronter,
les frontières de notre apathie
révèlent avec précision
comment notre conscience est située.
Andrei : (toussant) Autrefois, j'étais idéaliste ; mais ces dernières années, mon pessimisme a grandi.
Ellesha : Alors, recherche en toi les parties qui sont encore jeunes. La plupart des gens ont au moins certaines parties qui ne sont pas corrompues par l'apathie ou le cynisme.
Andrei : (retenant un ricanement) C'est possible ?! J'ai vu tant de duperie et de connerie. Le monde entier semble être une piètre façade.
Philyra : Allons Andrei ! Une certaine quantité de connerie est inévitable. Ne sois pas si délicat !
Ellesha : Phylira a raison. Notre choix fondamental est entre la vie ou la mort ; aussi longtemps qu'on se cramponne à un passé réel ou imaginé, on est mort.